Générateur de bannière

Générateur de bannière
Générateur de bannière

Présentement, votre site se trouve à la queue de la liste et il n’est donc pas encore intégré au Réseau. Il vous faut attendre que la personne responsable du RFS vérifie si votre site respecte les conditions d’admission. Le Réseau Francophone de Sociologie se réserve le droit de ne pas accepter certains sites qui lui sont soumis. Si tout est conforme, votre site sera accepté au Réseau et un message vous sera envoyé.

Lorsque que votre site aura été accepté, il ne vous restera qu’à ajouter la bannière de navigation du Réseau Francophone de Sociologie au bas de la page d’accueil de votre site. Pour obtenir le Fragment HTML à insérer pour votre site, utilisez le générateur de bannière ci-bas. Pour cela, il vous faudra entrer le numéro d’identification (ID) de votre site que le responsable vous aura assigné dans le message d’acceptation que vous recevrez.

Vous n’avez qu’à entrer le numéro d’identification (ID) de votre site et cliquer sur le bouton “Afficher le Fragment HTML”. Copiez et collez le Fragment HTML provenant du générateur de bannière au bas de la page d’accueil de votre site. Votre site sera intégré lorsque la bannière du RFS apparaîtra sur votre site. Après cela, votre site fera pleinement partie du Réseau!

Olivier Mazade est sociologue. Chercheur au Clersé (Centre lillois d’études et de recherches en sociologie et en économie), il travaille sur l’insertion professionnelle et les plans sociaux, notamment le plan social et le reclassement des ex-salariés de Métaleurop-Nord. Il a publié en 2003 l’ouvrage : Reconversion des salariés et plans sociaux, L’Harmattan, Coll. « Logiques Sociales » et a rédigé un article « Les reconversions professionnelles sont-elles possibles ? », Humanisme et Entreprise (à paraître)

Formés et formateurs face à la « double contrainte » des programmes de formation à l’employabilité des chômeurs de longue durée Isabelle Darmon, Carlos Frade, Didier Demazière, Isabelle Haas Cet article présente une recherche de terrain menée dans trois pays européens (Belgique, France et Royaume-Uni) sur la formation des chômeurs de longue durée. Il éclaire les enjeux de la transformation des organismes de formation en intermédiaires du marché du travail, transformation prônée par la littérature sur les « transitions » et par les discours officiels sur l’activation de la protection sociale. En particulier, la recherche révèle les injonctions contradictoires pesant sur les organismes de formation d’aide aux plus vulnérables des sans-emploi et de reclassement dans l’emploi, ce qui les mène à opérer une catégorisation des sans-emploi entre « employables » et « inemployables ». Les organismes de formation deviennent ainsi un élément clé d’un dispositif de contrôle permanent de l’employabilité et de relégation des « inemployables » vers des programmes de garantie minimale de ressources fortement stigmatisants.

Isabelle Darmon est sociologue à l’ICAS Institute (Institute for the study of culture and societies) de Barcelone. Ses recherches portent sur les politiques d’activation et l’emploi précaire en Europe. Elle a notamment publié : « Activation strategies or the labour market imperative. An outline for a comparison of contemporary rationales and practices of social engineering in the UK, Sweden, France and Spain », in Serrano Pascual, A. (2004), Activation Policies for Young People in International Perspective. Monitoring the European Employment Strategy, Bruxelles : ETUI. • Didier Demazière est sociologue au CNRS, et dirige le laboratoire PRINTEMPS (Professions – Institutions –Temporalités, Unité mixte de recherche/ CNRS et université de Versailles, Saint-Quentin-en-Yvelines). Ses recherches portent d’une part sur la comparaison internationale des modes de construction institutionnelle et biographique du chômage, d’autre part sur les changements dans le travail et les dynamiques des groupes professionnels. Il a notamment publié en 2003 : Le chômage. Comment peuton être chômeur ?, Éditions Belin ; « Chômeurs âgés et chômeurs trop vieux. Articulation des catégories gestionnaires et interprétatives », Sociétés Contemporaines, n° 48 ; « La tournée des facteurs. Normes gestionnaires, régulation collective et stratégies d’activité », (avec D. Mercier.), Sociologie du Travail, 45-2. • Carlos Frade, professeur de sociologie à l’université ouverte de Catalogne, directeur de l’ICAS Institute de Barcelone, travaille sur la gouvernementalité et la rationalité politique libérale, notamment dans le champ des politiques d’emploi et du marché du travail. Il va publier (en 2004) les résultats d’une recherche comparative sur l’emploi précaire en Europe dans un article intitulé « Rights versus Opportunities in the Study of Precarious Employment: Two Conflicting Theoretical and Policy Approaches to the Social Question ». • Isabelle Haas est économiste, actuellement chargée de mission au conseil régional Nord-Pas-de-Calais, où elle s’occupe notamment d’actions publiques en direction des associations de chômeurs et de programmes de soutien aux initiatives collectives des sans-emploi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *